Les Graînes Germées

L’alimentation moderne est pauvre en aliments vitaux contenant entre autres des enzymes, des vitamines, des minéraux, des oligo-éléments et cette fameuse énergie de la vie, que nous appelons énergie vitale en naturopathie. Les graines germées sont des petites graines que l’on pourrait qualifier de « magiques ». Magiques, car ce sont de petites bombes nutritionnelles. C’est un moyen efficace, facile et accessible de varier son alimentation quotidienne, de la rendre plus végétale et surtout plus vitale.

Qu’est-ce qu’une graine germée ?

Une graine à l’état de dormance a besoin d’eau pour sortir de son état de repos, c’est la condition d’entrée. Une fois la graine imprégnée d’eau, le processus de germination commence et elle a besoin d’air et d’une température suffisante (15 à 20 °C). On constatera d’ailleurs qu’en fonction de la température, la germination se fait plus ou moins rapidement. Commencent alors de nombreuses transformations moléculaires grâce aux enzymes : les graisses sont décomposées en acides gras, les protéines en acides aminés et les glucides en sucres simples afin d’être utilisés pour la croissance de la graine. C’est alors que le tégument se perce et qu’un petit germe blanc et tendre en sort : nous obtenons alors une graine germée.

Les graines germées sont des aliments de santé d’une richesse nutritionnelle exceptionnelle : vitamines, minéraux, acides aminés, sucres simples, acides gras, enzymes et substances biologiques actives les composent. Elles apportent à l’organisme tout ce dont il a besoin et comblent ainsi les carences liées à une alimentation moderne dévitalisée. Elles sont également basifiantes et elles permettent au corps de se nettoyer.

Les graines germées sont idéales à tout âge et dans n’importe quel pays (riche ou défavorisé) :

– pour toute personne désireuse de conserver la santé ;

– pour les enfants, elles sont intéressantes tant sur le plan nutritionnel que sur le plan pédagogique pour leur faire observer les lois de la vie et les transformer en petits jardiniers ;

– pour les seniors, elles sont pertinentes dans une optique de longévité ;

– pour les personnes à revenus faibles ou modérés, ou ayant une maladie, elles permettent de résoudre plusieurs problèmes : grâce à une alimentation composée de graines germées, la santé se rétablit plus rapidement et cela limite la prise de médicaments. Le faible coût et le haut rendement des graines germées permettent également de diviser par trois ou quatre le budget alimentaire, indique le Dr Tal Schaller ;

– pour les pays défavorisés, les graines germées sont une des solutions à la faim dans le monde et aux personnes souffrant de carences en vitamines.

Quels changements nutritionnels apportent la germination d’une graine ?

Dans la graine en germination, il se produit de nombreuses réactions métaboliques qui font des graines germées de véritables « bombes nutritionnelles » donnant à notre corps tout ce dont il a besoin. Avant de pouvoir assimiler les nutriments, notre corps doit décomposer les glucides, les lipides et les protéines en éléments simples. L’avantage avec les graines germées, c’est que ces éléments sont déjà sous une forme simple directement assimilable, ne nécessitant pas de travail de la part de l’organisme et donc économisant une partie de l’énergie liée à la digestion.

– L’amidon de réserve est transformé en sucres simples, assimilables plus facilement ;

– Les protéines sont décomposées en acides aminés, eux aussi assimilables sans effort de digestion. De nouveaux acides aminés sont également synthétisés ;

– Les lipides sont fragmentés en acides gras directement assimilables au niveau de l’intestin grêle ;

– Les vitamines augmentent considérablement le pouvoir nutritionnel de la graine : la vitamine C contenue dans le blé germé augmente de 600 % dans les premières journées de germination et la teneur en vitamine E, un antioxydant majeur, triple en 4 jours (Dr Bailey – Université du Minnesota). Dans le soja germé, la teneur en vitamine C augmente de 553 % après 72 h (Dr Berry Mack – Université de Pennsylvanie) ;

– Les minéraux contenus dans les graines germées sont en plus forte concentration dans une structure chélatée (activée) qui facilite leur biodisponibilité.

Quelles graines privilégier pour débuter ?

Je préconise de consommer plutôt des petites graines que des grosses graines, et de commencer par les non-mucilagineuses. L’alfalfa, le fenugrec, le radis, le trèfle, le brocoli, le tournesol et éventuellement, le quinoa, le sarrasin et les lentilles. Il est aussi intéressant de faire tremper les amandes avant de les consommer pour entamer ce processus de germination et éliminer les inhibiteurs nutritionnels qui pourraient interférer dans le processus de digestion et d’assimilation. Attention aux graines mucilagineuses, comme le basilic, le cresson, la moutarde et la roquette, qui nécessitent une attention particulière et un germoir spécifique (coupelle de germination munie d’une grille). 

Zoom sur la luzerne (alfalfa) : 

La luzerne ou alfalfa et sans nul doute la graine germée la plus connue et appréciée, tant elle est facile à germer, douce et rafraîchissante au goût. C’est surtout l’un des aliments les plus riches et complets : une véritable fontaine de jouvence !

Le nom « alfalfa » vient de l’arabe, et signifie « père de toute nourriture ». Ses graines furent d’ailleurs retrouvées jusque dans les tombes de certains pharaons égyptiens. Le terme luzerne fait quant à lui référence à son utilisation comme fourrage destiné aux animaux.

Ses particularités :

• Teneur impressionnante en vitamines (A, B1, B2, B3, C, D, E, K)

• Riche en sels minéraux (calcium, magnésium, phosphore, fer, zinc, cuivre, soufre…), il aide à maintenir l’équilibre acido-basique et lutter contre l’ostéoporose. Ses graines contiennent jusqu’à 10 fois plus de calcium que le lait !

• Sa teneur en magnésium, supérieure à celle des amandes, a des vertus anti-stress, notamment en cas de spasmophilie.

• Sa richesse en silice favorise la santé de la peau, des cheveux et des ongles.

• Il contient 15 à 22% de protéines, y compris les 8 acides aminés essentiels.

• Ses acides gras essentiels aident à lutter contre le cholestérol et sa teneur en fibres favorise une bonne digestion.

• Détoxifiante, un usage régulier permettrait d’évacuer les additifs, pesticides et autres toxiques. C’est également un allié puissant en cas d’infections virales ou bactériennes et un draineur du système respiratoire en cas de refroidissement.

• Grâce à sa teneur en coumestrol, un anti-oxydant oestrogénisant, l’alfalfa est conseillée dans les troubles de la ménopause.

15 & 16 Mars

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Cras posuere at metus blandit egestas. Ut in elit dui. Donec tincidunt tempus ultrices. Nulla quis auctor eros. Sed et ullamcorper eros. Integer mattis tellus eget sem suscipit ullamcorper. Vivamus eu mi laoreet, dignissim nibh aliquet, molestie quam. Etiam sed aliquam lectus, eget finibus diam. Vivamus blandit maximus imperdiet. Phasellus sodales vehicula nisi. Cras at porta leo.

Nulla tempus ipsum nisl, vel auctor tortor cursus ut. Cras efficitur scelerisque nisl ut sollicitudin. Ut sed tempor velit. Ut dapibus condimentum metus, at tempus nisl sollicitudin eget. Cras ornare nunc ut dolor ultrices, hendrerit cursus tellus eleifend. Donec eu nisi lacus. Integer finibus dolor quis dapibus vehicula. Maecenas non tempus metus.